Articles "Education canine"

Mon chien veut monter sur le canapé! C’est un « dominant »!

Une bête féroce…

Aujourd’hui, j’aborde une question que me pose régulièrement les propriétaires de chiens et qui, peut être, vous concerne aussi : mon chien a t il le droit de monter sur le canapé ou dans le lit ? Je vous livre ici mon avis issue du triangle de l’éducation que représente mes expériences, mes formations et mes lectures… En espérant que cela vous aiguillera dans la manière dont vous percevez votre chien 😉

Canapé or not canapé pour mon chien?

Certaines personnes refusent catégoriquement que leur chien monte sur le canapé et ce, pour des raisons hygiéniques, de confort, de principe… etc!

Ou par soucis d’imposer dès le départ des règles de vie strictes pour le jeune chiot. Dans ce dernier cas, est ce vraiment nécessaire ? Mon chien risque t il de prendre l’ascendant sur moi si je lui autorise l’accès au canapé, à la chambre ou au lit? Pour certains, il existe ce fameux rapport dominant/dominé entre homme et chien qui doit régir toutes nos relations avec notre binôme.

A l’Agence Tous chiens, nous parlerons plutôt de leader et de gestion de ressources pour aborder ce sujet sensible mais courant. Le postulat de départ étant que le leader à la maison est celui qui gère, et apporte les ressources indispensables au chien. Et nos chiens, pour être épanoui, ont besoin de plusieurs ressources indispensables, notamment : sociale, territoriale, et alimentaire. En fonction de l’individu, telle ou telle ressource sera plus ou moins privilégiée.

Est elle en train de mettre en place sa stratégie de domination?…

Un cas concret pour illustrer mon propos : mes chiens!

A la maison, Futé et Lovely ont accès à une partie du canapé, où je leur ai mis une plaid à disposition. Je leur ai appris que seule cette zone leur était autorisé. J’ai installé ce système sous deux conditions!

Le canapé ne doit pas être une source de conflit

Ce sont les chiens qui se débrouillent entre eux  sur la gestion de cette espace. Bien évidemment que j’interviendrai s’il y avait bagarre autour du canapé ! Mais ce n’est pas le cas. D’une part car mes chiens sont bien codés et aussi car ils n’ont pas la même classification de ressources.

Laissez moi vous expliquer : Futé n’attache pas énormément d’importance à la ressource « confort-territoire», il dort volontier par terre. Ce qui l’intéresse c’est d’être près de moi. Par contre, pour Lovely, la ressource « confort-territoire» c’est…énormément d’importance ! Une authentique feignasse de salon. Sa place de canapé, elle y tient beaucoup ! C’est une ressource forte pour elle.

« Ne t’approches pas »…

C’est la raison pour laquelle j’y retrouve très rarement les 2 chiens en même temps.

Pour autant, pas de bagarre, car ils ont une bonne communication : Lovely envoie ses signaux à Futé (regard fixe, posture droite, oreille vers l’avant) lorsque ce dernier approche du canapé, le message est clair pour mon berger australien: il préfère aller ailleurs ! Ca n’en vaut pas le coup.

Sur une autre ressource, par exemple « nourriture précieuse » il serait beaucoup moins conciliant !

Donc pour moi, le canapé n’étant pas source de conflit pour mes chiens, la 1ère condition est respectée.

Lovely n’est pas la gestionnaire du canapé

Lorsque je demande à Lovely de descendre du canapé… Elle doit s’exécuter! Ou lorsque j’en ai envie, je dois pouvoir m’installer avec elle!  

L’objectif de cette stratégie : qu’elle ne s’approprie PAS, à elle seule, la fameuse « ressource canapé », et qu’elle fasse ce qu’on appelle de la « protection de ressource »!  En clair, qu’elle n’interdise pas l’accès au canapé aux autres habitants de la maison!

Chez le chien, la protection de la ressource « canapé » pourrait se traduire par un refus de descendre, ou m’empêcher de monter (me pousser, me grogner dessus)! Vous comprendrez bien que ce n’est pas possible dans une cohabitation humain/chien !

Partage de ressources 🙂

En bon leader, c’est à moi de gérer les ressources dont mes chiens ont besoin, ce n’est pas son rôle à elle ! Donc je m’assure de toujours pouvoir gérer cette espace « canapé » quand je le souhaite. D’ailleurs quand j’y suis, il n’est pas rare que Futé y grimpe également alors que Lovely est présente. Mais là, elle ne dit rien. C’est bien moi qui « contrôle » l’espace.

Si ma chienne avait montré des signes de protection de ressources sur le canapé je lui aurais tout bonnement interdit l’accès ! Inutile d’entretenir un comportement gênant en permettant à la situation qui en est le point d’origine, de se reproduire. Ce qui créerait du conflit à la maison ! Et, toujours dans mon rôle de leader de ma meute, je m’y refuse !

Par contre j’aurai mis en place un travail de partage de ressource « confort/territoire » avec Lovely !

Bilan de mon expérience

Je vous encouragerai donc à faire de même : pour ceux qui souhaitent rendre accessible le canapé à leur compagnon, aucun souci à partir du moment où il en descend à votre demande, et vous laisse y accéder sans soucis ! Si ce n’est pas le cas, ne le laissez pas monter !

Et apprenez lui à « partager » avec vous ce qui est précieux pour lui ! Lorsque vous êtes avec un chiot, ou un chien en cours d’éducation il est primordial de faire ainsi.

Cette analyse est adaptée pour des chiens ne présentant pas de trouble de comportement particulier.

Et voilà la meute, j’espère que ces explications vous auront aidé à choisir si votre chien peut accéder à votre canapé ! Mais aussi à vous comporter en bon leader !

A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.